Passer au contenu

Cadre de vie 04 novembre 2019

Une biodiversité insoupçonnée s’épanouit à Creil

Un patrimoine faunistique et floristique insoupçonné se développe à l’abri des regards sur les coteaux boisés à la Garenne, sur l’Île Saint-Maurice, au fond du Moulin ou près de la déviation Creil-Verneuil. Il est possible d’y observer des spécimens rares ou peu répandus et parfois même des espèces protégées. Tour d’horizon de ces espèces dont la présence est insoupçonnée à Creil.

Flore

On dénombre quatre fleurs protégées : la seslérie bleuâtre surtout présente dans les Alpes, la gentiane croisette, la germandrée des montagnes et la bugrane naine.

Entomologie

Chez les insectes, on peut observer les papillons rares bel-argus que l’on ne trouve qu’à Creil, Bailleul-sur-Thérain et… dans les Alpes ! Avec lui ont été remarqués le demi-deuil, le monarque, le Robert-le-diable, le paon du jour et le vulcain.

Avifaune 

Parmi les oiseaux pour lesquels 150 nichoirs artificiels ont été répartis en ville, sont recensés mésanges, sittelles torchepot, rouges-gorges, hirondelles des fenêtres et troglodytes mignons. Des espèces maritimes comme le martin-pêcheur, le héron et le cincle plongeur ont même été repérées.

Des espèces plus communes

Mais le promeneur peut aussi croiser des criquets tachetés à la Garenne, des lézards des murailles, des grillons, des sauterelles et des libellules. Des mollusques sont réapparus dans le bras de l’Oise, les écureuils roux et les hérissons sont de retour, et l’île Saint-Maurice accueille des abeilles sauvages ou solitaires. Autant de signes attestant de la qualité de l’air et de l’eau sur la commune !

A la découverte de la faune et de la flore  

Cette diversité d’espèces présentes à Creil a été constatée par les participants à la marche annuelle organisée cet été par la Maison de la ville et le Conservatoire d'espaces naturels de Picardie.

Une sortie enrichissante, à la découverte de « la face cachée de Creil » si l’on en croit le témoignage d’Odile Tevilov qui a participé à cette sortie : « J’ai appris beaucoup sur la faune et la flore locale. Nos deux guides étaient passionnants, ils nous ont fait partager leurs connaissances et étaient à l’écoute, c’était très agréable ».

 


Autres actualités