Votre ville

Médiathèque Antoine Chanut de CreilMusée Gallé-Juillet de CreilEspace Associations de CreilGrange à Musique de Creil

Les collections

Collection de la famille Gallé-Juillet



La maison Gallé-Juillet présente une collection d’arts décoratifs remarquable constituée de meubles, d’objets d’art, de céramiques et de tableaux de qualité. Le mobilier de la maison est le reflet des styles du Louis XIII à l’Art Nouveau : parmi les pièces les plus prestigieuses, une coiffeuse  d’homme d’époque Louis XV estampillé Cordier, une paire de voyeuse estampillée Nicolas Heurtaut et une table Art Nouveau créée par l’artiste nancéien Emile Gallé, cousin de la famille. Les Gallé étaient amoureux des arts et fréquentaient de nombreux peintres. Il était courant qu’une œuvre soit offerte par son auteur à un membre de la famille. C’est ainsi qu’Ernest Gallé reçu de Karl Daubigny un tableau. Des œuvres de Victor Dupré, Henri Brunner-Lacoste, Gaston Bouy ou Abel Truchet sont aussi présentées. Des livres, objets et céramiques des 18e et 19e siècles viennent compléter l’ameublement de la maison, parmi lesquelles des porcelaines tendres d’époque Louis XVI provenant  de la manufacture de Sèvres ayant appartenu à la princesse de Lamballe. La demeure est riche de souvenirs familiaux, tels que l’uniforme de Maurice Gallé et les objets évocateurs de la Première Guerre mondiale placés dans sa chambre. Une étonnante collection de coquillages et une salle de jouets anciens font aussi la particularité de la maison Gallé-Juillet. 


Faïence fine de Creil



La maison de la faïence conserve près de 1000 faïences fines de Creil et Montereau. Elle évoque l'histoire de la faïencerie creilloise à travers la présentation de plusieurs centaines de faïences fines. L’ensemble de la production de la manufacture de Creil est représentée : grès noirs, faïences fines et porcelaines opaques, décors peints et imprimés…La faïencerie de Creil, suffisamment célèbre pour être citée par Gustave Flaubert dans L’éducation sentimentale, a été fondée en 1797. A la suite de plusieurs faillites, la manufacture prend son essor au début du 19e siècle, sans doute grâce à l’arrivée de Jacques Bagnall à sa direction et à son propriétaire, Saint-Cricq Casaux. En 1840, la manufacture de Creil fusionne avec celle de Montereau. La production des deux faïenceries est alors similaire jusqu’en 1895, année de fermeture de la manufacture de Creil. La production estampillée Creil et Montereau se poursuit jusqu’en 1920. La manufacture de Montereau ferme ses portes en 1955, après avoir été rachetée par la faïencerie de Choisy-le-Roi.


Trésor de l’écluse de Creil



L’histoire de la ville de Creil est évoquée à travers la présentation du trésor gallo-romain de l’Ecluse de Creil, constitué d’antoniniani en bronze et argent datant du 3e siècle après Jésus Christ. Ce trésor a été découvert en 1974 par des écoliers creillois et déposé 10 ans plus tard au musée Gallé-Juillet.

Renseignements

Musée Gallé-Juillet 
Place François Mitterrand
03 44 29 51 50 - musee@mairie-creil.fr