Passer au contenu

Transparence, maîtrise des dépenses, fonctionnement, investissement…pour tout savoir sur le budget de votre Ville !

Le budget 2018 : service public de qualité et projets d'avenir

Adopté par le Conseil Municipal le 26 mars dernier, le budget primitif 2018 met en lumière les grandes priorités de l’action de la Ville et permet de comprendre comment, à fiscalité constante depuis 2009, Creil continue pourtant d’investir dans de grands projets d’avenir pour notre territoire et les générations futures.

Chiffres clés

Chiffres clés 2018

Dépenses réelles de fonctionnement (dont les frais de personnels et les dépenses d'équipements)

Dépenses réelles de fonctionnement 2018

Investissement, réalisations et projets

Avec 22,5 millions d’euros de dépenses réelles d’investissement, la municipalité poursuit sa politique active de grands projets pour garantir l’amélioration du cadre de vie des Creillois.

Investissement, réalisations et projets 2018

Budget, mode d’emploi

Qu’est-ce que le budget municipal ?

À l’image d’un particulier pour ses recettes et ses dépenses, une ville gère un budget qu’elle vote chaque année. Il lui permet de mettre en œuvre les projets qu’elle a définis, d’anticiper ses besoins et d’assumer ses dépenses (services publics, équipements, frais de personnel, chauffage, électricité, …).

Qui le vote ?

L'assemblée délibérante, c'est-à-dire le conseil municipal, adopte le budget par délibération au plus tard le 31 mars de l'année.

Le budget de la ville doit-il être obligatoirement en équilibre ?

Les collectivités locales ont l'obligation de voter leur budget en équilibre réel. Cela signifie que la ville ne peut pas voter ni engager un montant de dépenses supérieur à celui des recettes.

Qui contrôle l'exécution budgétaire de la collectivité ?

L'État exerce un contrôle sur les dépenses et recettes de la ville par l'intermédiaire du Trésor public, du Préfet et de la Chambre régionale des comptes. Ce contrôle porte sur la légalité et la régularité des dépenses et recettes mais pas sur leur opportunité.

Qui paye les dépenses et encaisse les recettes de la ville ?

Les ordres de dépenses et de recettes sont établis par les services de la ville sous la responsabilité du maire. En revanche, c'est le Trésor public qui en assure le paiement ou l'encaissement effectif.

Vidéo explicative de l'élaboration du budget d'une commune

Quelles sont les dépenses de fonctionnement ?

Elles correspondent au fonctionnement des services (crèches, écoles, CCAS…) :

  • entretien des bâtiments
  • des espaces verts
  • dépenses de personnel
  • factures énergétiques…

Les recettes sont constituées de la fiscalité locale (taxe foncière, taxe d’habitation…) des produits de l’exploitation du domaine (paiement des usagers des crèches, de la cantine…), de dotations de l’État. Les économies sur ces recettes sont affectées à l’autofinancement c'est-à-dire qu’il sert à financer les investissements de la Ville.

Quelles sont les dépenses d’investissement ?

Elles correspondent à :

  • des achats importants de matériels durables (matériel informatique, mobilier divers, achat de faïences pour le musée…)
  • la valorisation du patrimoine : construction d’écoles, de crèches, d’équipements sportifs, aménagement d’espaces publics…

Les recettes proviennent de subventions spécifiques de l’État, d’autres collectivités, de l’autofinancement, des amendes de police, de l’emprunt…